reseau-bp.blog4ever.com

Réseau Baden Powell

Il était une fois une carte postale

tous les mots apparaissant en rouge gras -sauf ceux-ci- sont des portes à ouvrir (des liens Internet).
 
 Il était une fois...

Il était une fois, en février 2019 précisément, une carte de correspondance mise aux enchères sur le site Delcampe
et dont on ne voyait que le recto

https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-1.jpg
Pour voir les images en grand format, faites un "clic droit" sur l'image puis "ouvrir l'image dans un nouvel onglet" 

 
mais cela est suffisant pour qu'une multitude de souvenirs émergent d'une mémoire heureusement conservée. Souvenirs pour certains glorieux, tous précieux et émouvants pour ceux qui les ont vécus.
 
Que voit-on, que lit-on ?
 
Marc Tombarel, Scout de France, envoie à sa parente homonyme de passage à Paris chez quelqu'un (dont nous avons masqué nom et adresse) une carte de correspondance éditée par le Groupe St Dominique d'Alger et de Paris, affranchie à 12 francs, rédigée à la Maison Forestière d'Eichelberg pendant un camp scout et postée à Oberhaslach (Bas-Rhin) le 9 juillet 1949
 
Quelle belle piste à remonter !
 
-oOo-
 
Quel est ce Groupe St Dominique d'Alger et de Paris ?
Quels en sont leurs responsables laïcs et religieux ?
Pourquoi ce rendez-vous en Alsace cet été là ?
Qui est le Scout Marc Tombarel ?
Y a-t-il dans sa Troupe des personnes devenues célèbres ?
 
Autant de questions auxquelles les Archives numérisées du Réseau Baden Powell vont pouvoir répondre.
Rappel : tous les mots apparaissant en rouge gras -sauf ceux-ci- sont des portes à ouvrir (des liens Internet).
 
Prêt ?
(bien sûr, voyons, TOUJOURS prêt !)
 
Alors, c'est parti pour un petit voyage spatio-temporel...
 
-oOo-
 
Il était une fois à l'automne 1935, à Alger, une rencontre qui s'avérera fructueuse entre

https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-2.jpg
(photo prise en 1936)


A ma droite : 

le Père Louis-Jacques Lefèvre, dominicain, tout juste arrivé à Alger en provenance de Mossoul (Irak). Le Supérieur du Couvent, son ami le Père Le Tilly, le nomme aussitôt à la fonction d'aumônier d'une Troupe scoute à la dérive, la 1ère Alger, qui, chassée de son local par le curé de la paroisse, avait trouvé refuge chez les dominicains et avait été rebaptisée Troupe St Dominique 1ère Alger
 
et à ma gauche :

le chef d'une Troupe également maigrelette à l'époque, la Troupe Cardinal Lavigerie 8ème Alger, qui se trouvait aussi sans local. Son nom, son âge ? Max Dervaux, 22 ans.
 
 
-oOo-
 
Entre le Père Lefèvre (1900-1978) et Max Dervaux (1913-2005)
 
 https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-3.jpg
 
ce fut le début d'une très longue complicité, qui produisit de superbes fruits : Le Groupe St Dominique d'Alger et, en France, Le Groupe St Dominique de Paris dont on trouvera ici un bref historique

https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-3a.JPG

 
-oOo-
 
Les années passent, le Groupe St Dominique grossit, sa réputation grandit, ce qui a pour effet de renforcer ses effectifs.
 
Novembre 1942 : débarquement des Alliés sur la plage de Sidi-Ferruch. Les Troupes scoutes voient leurs chefs, leurs routiers, leurs aumôniers mobilisés pour combattre en Tunisie, en Italie (Monte Cassino, Garigliano, Sienne) sous les ordres du général JuinPuis c'est le débarquement en Provence le 15 août 1944 sous les ordres du général de Lattre de Tassigny, la remontée vers le Nord, les combats en Franche-Comté et en Alsace, l'entrée en Allemagne.
 
Chez les Scouts de la St Do d'Alger qui ont été mobilisés et ont participé à ces terribles combats, le bilan est lourd mais glorieux. On compte 16 Anciens morts pour la France, de multiples citations militaires à l'ordre de la division, de l'armée. Une pluie de médailles.

https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-3bis.JPG
  
-oOo-
 
Automne 1945 : les activités scoutes reprennent de plus belle à Alger. La St Do devient un Groupe puissant, reconnu pour la qualité de son scoutisme et deviendra même en 1947 un élément principal d'un roman de la collection Signe de Piste
 
https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-4.jpg

Rappel : pour voir les images en grand format, faites un "clic droit" sur l'image puis "ouvrir l'image dans un nouvel onglet" 

Mais revenons en 1945...

Un Ancien de la St Do d'Alger, Marc Heurgon, vient d'obtenir son bac et part à Paris faire des études supérieures à la Sorbonne qui le conduiront à l'agrégation d'histoire.
 
Et que croyez-vous qu'il fit, ce jeune scout de 18 ans ? Il fonda à Paris, sous le double patronage des dominicains d'Alger et de Paris, une Troupe St Albert 214ème Paris qui donnera naissance, en mars 1946 au Groupe St Do de Paris.
 
 https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-5.jpg
 
La St Do de Paris, encouragée, conseillée par les responsables de la St Do d'Alger, prend de l'importance et fait un excellent scoutisme. Son aumônier principal est le Père de Chassey qui eut lui aussi une brillante conduite pendant la guerre.
 
-oOo-
 
Entre la St Do de Paris et la St Do d'Alger, les liens sont solides : les deux groupes ont le même foulard, la même devise, le même blason, éditent chacun une revue dont le nom "Feux" est identique et qui rapporte régulièrement, dans ses pages, les nouvelles de l'autre groupe vivant si loin, dans des paysages si différents.
 
 https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-6.JPG   https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-7.JPG

Les liens sont si forts que l'on éditera, en 1949, une carte de correspondance indiquant Groupe (au singulier) St Dominique d'Alger et de Paris. Alors quand il s'agit d'organiser des camps d'été, on fait le maximum pour essayer de mettre sur pied un camp commun en métropole, par exemple en Alsace où tant d'Anciens d'Alger ont combattu pour sa libération.
 
-oOo-
 
Le cas se présenta en 1948 : on prépara un camp commun en Alsace avec pèlerinage sur les lieux où la division  dont le Père Le Tilly était l'aumônier-capitaine avait conquis ses titres de gloire.
 
 Rappel : tous les mots apparaissant en rouge gras -sauf ceux-ci- sont des portes à ouvrir (des liens Internet)
 
Hélas, hélas, en raison d'une grève des transports maritimes, la St Do d'Alger resta en Algérie cet été là. Déception...

https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-9.JPG

 
Le projet de camp commun fut donc repoussé à l'été suivant.
Et puisque l'on venait d'apprendre que le Père Le Tilly était honoré pour "faits exceptionnels de guerre" (4 citations) 
 
https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-10.JPG
 
 
et souhaitait recevoir la croix de Chevalier des mains de son général de division,
le pèlerinage sur les pas des combattants d'Alsace n'en prendrait que plus d'ampleur : 

https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-11.JPG

 
-oOo-
 
Qui participa donc à ce camp d'Alsace 1949 ?
 
Côté St Do de Paris :
 
 
https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-12.JPG

Marc Heurgon n'est pas cité, mais il fut bien présent à ce camp en qualité de chef de Groupe.
Le voici, en Alsace, pendant le camp de juillet 1949.

https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-13.JPG

 
  
Côté St Do d'Alger :
 
Le Père Le Tilly, supérieur du Couvent et récipiendaire de la Légion d'Honneur
 
Les trois Troupes du Groupe St Do d'Alger :

1ère Alger : St Dominique
4ème Alger : St Albert
12ème Alger : St Jacques
 
Le Clan René Valuy
du nom d'un Ancien de la St Do d'Alger mort pour la France en Allemagne le 5 avril 1945

https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-14.jpg


https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-15.jpg
 
tombe provisoire en Allemagne avant son rapatriement à Fourvière (Lyon).
 
-oOo-
 
Qui trouve-t-on, en 1949, parmi les p'tits scouts de la St Jacques 12ème Alger ?
 
Marc Tombarel. Il a 12 ans et il est 6ème de la valeureuse patrouille des Loups dont le cri était : "Allez loups... Yah!"
Il s'était fait remarquer pour son excellent esprit au camp de Pâques 1949 :

https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-15b.JPG

Il était présent au camp, la carte envoyée le prouve.

 
On trouve également
 
Pierre Claverie. En 1949, il avait 11 ans et était un jeune novice à la patrouille des Elans
dont le cri était : "T'jours vigilants... Elans !".
Nous ignorons si Pierre était présent au camp d'été 1949.
Nous savons qu'il était entré chez les Elans de la St Jacques en octobre 1948
et qu'il s'y trouvait encore à la rentrée suivante de1949...
 
-oOo-
 
Et le groupe St Do d'Alger est encadré, pour ce camp, par 
 
Le Père Lefèvre, bien entendu, et par Max Dervaux qui, bien que résidant en France,
ne manque aucune occasion, surtout pas un camp d'été en métropole,
pour reprendre la direction du Groupe St Do d'Alger dès qu'il le peut.
 
-oOo-

Mais que fait donc le Chef Max en France ?

En 1949, il a 36 ans et exerce plusieurs fonctions éducatives..
où ça ? Eh bien, où voulez-vous que ce soit ... ?
La réponse est évidente quand on connait Max...
 
(on trouve dans ce document des photos, des témoignages, l'histoire de l'Ecole)

cette Ecole que dirigea de 1903 à 1944 le co-fondateur des Eclaireurs de France : Georges Bertier, Vieux Loup des Roches
 
Max y est chef de la maison des Pins, professeur de mathématiques,
fondateur et responsable de la chorale, responsable des sports et directeur adjoint.
Bref, dans l'année Max est très occupé mais quand ses bons p'tits gars de la St Do campent, il les rejoint aussitôt.
 
-oOo-
 
Les numéros de la revue Feux de la St Do d'Alger, dont la collection complète est disponible aux Archives numérisées du Réseau Baden Powell, permettent de suivre dans le détail la préparation, le déroulement et le compte-rendu de ce camp d'été 1949. Laissons parler les archives du RBP
 

La carte timbrée à 12 fr. étant vendue 13 fr. le bénéfice était minime
et couvrait sans doute à peine les frais d'impression de la carte !
 
-oOo-
 
Petite remarque au passage sur le lieu de camp
 
https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-18.JPG

Cette carte permet de situer Oberhaslach (Bas Rhin), la maison forestière d'Eichelberg (entourée de rouge) où la St Do fera la connaissance de Mr. René Grébert, garde forestier à  Weinbaechel (flêche rouge). C'est le début d'une longue, très longue amitié et la St Do reviendra très souvent à Weinbaechel.

Si partant d'Oberhaslach on poursuit la route vers le nord, on arrive en une trentaine de kilomètres (une journée de marche) au château de Birkenwald où Serge Dalens situe l'action du très célèbre roman scout "Le Bracelet de Vermeil" publié dans la collection Signe de Piste.

https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-18a.jpg    https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-18b.jpg
 
-oOo-
 
Revenons à notre camp de 1949 et suivons jour après jour les événements marquants
 
Le samedi 9 juillet 1949, date à laquelle Marc Tombarel posta sa carte, les installations du camp étaient en voie d'achèvement. Il est probable que Marc écrivit quelque chose comme " chère maman, nous sommes bien arrivés. Ici c'est la forêt de sapins et nous construisons en bois notre salle à manger et notre cuisine. Le voyage en bateau sur le Sidi-Mabrouk s'est bien passé mais j'ai eu mal au cœur à cause des vagues. Demain, la St Do venant de Paris devrait nous rejoindre..."
 
Ce texte de 18 pages donne la relation complète de ce que fut ce camp scout de 1949. Le grand jeu, longuement préparé par Max pour les 4 Troupes en présence a du être fabuleux. Mais on y lit également le récit si émouvant du pèlerinage à Lure et Ronchamp, l'accueil incroyable, chaleureux, si généreux de la population, dont les privations étaient encore bien réelles. Il mérite, cher lecteur, ton attention particulière. Souvenons-nous...
  
https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-19b.jpg

Ronchamp
, 31 juillet 1949. Le Père le Tilly harangue la foule. A droite : le Père Lefèvre


Lisons également cet extrait, avec photographies,
des "Mémoires du Père" que le Père Lefèvre écrivit après son retour définitif, en 1963, en France.

Souvenons-nous...
 
 
-oOo-

Que sont-ils devenus après ce camp de 1949 ?

 
La chapelle Notre Dame du Haut, à Ronchamp, fut reconstruite par Le Corbusier.

Mais  le souvenir des combats et du Père Le Tilly est toujours présent.
 
-oOo-

Le Groupe St Do de Paris fut dissous le 5 novembre 1952 à la profonde tristesse de ses responsables de l'époque.
 
 
Marc Heurgon eut une activité politique importante avant de retourner à l'enseignement.
Il continua à avoir des liens étroits avec les scouts puis les Anciens des St Do de Paris et d'Alger.
Sa biographie par Bernard Ravenel est disponible.
 
-oOo-
 
Le Père de Chassey, quittant Paris pour Strasbourg, continua lui aussi à entretenir des liens étroits avec la St Do d'Alger.
Le voici en 1962, au Kraal, lors de l'avant-dernier camp de la St Do d'Alger à Weinbaechel (Oberhaslach
 
 https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-23.jpg
 
En décembre 1988, malgré une maladie très handicapante,
il vint à Paris pour concélébrer la messe du 10ème anniversaire du décès du Père Lefèvre.
Il décéda peu après, à Strasbourg, le 15 juillet 1989.

Voici sa biographie rédigée par un membre de sa famille
 
et un article publié dans Feux à l'annonce de son décès
 
 
-oOo-
 
Jusqu'à sa mort, le Père Lefèvre ne ménagea aucun effort
pour maintenir des liens étroits entre les Anciens de la St Do d'Alger
après l'indépendance de l'Algérie.

Voici sa biographie.

Max, le fidèle chef Max, était à son chevet lorsqu'il décéda le 16 décembre 1978
 
 
-oOo-
 
Max, "Castor blagueur", lui aussi infatigable rassembleur,
fédérateur, organisateur de rassemblements d'Anciens
montra ce dont il était encore capable lors du rassemblement des Anciens,
du 9 au 11 juillet 1993, à Oberhaslach (évidemment !)

On y fêta conjointement les 80 ans de Max,
les 70 ans de la 1ère Alger
et le 30ème anniversaire de la dissolution du Groupe.

Et ce fut loin d'être triste !

https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-27.jpg

(de gauche à droite : Max, Jacques Campredon, amiral e.r. ex-pacha du Clémenceau, Pierre Claverie)

 
 
Max quitta ses "bons enfants" de la St Do le 21 mars 2005.

Il a été inhumé avec un foulard mi-parti noir et blanc
donné l'avant-veille de son décès
par un de ses p'tits scouts qui venait de retrouver sa trace,
43 ans après leur dernière rencontre.
 
-oOo-
 
Mr. Grébert, garde forestier de Weinbaechel, fut avec son épouse, nous l'avons dit, des amis fidèles du Père Lefèvre, de Max, de la St Do qui campa à plusieurs reprises à proximité immédiate de sa maison forestière. Cette photo le montre, lors du camp de 1962, entre le Père et Max arrivé en coup de vent de l'Ecole des Roches pour vérifier que tout allait bien.
 
 https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-28.jpg
 
Mr et Mme Grébert sont aujourd'hui décédés.
Sur leur tombe, à Oberhaslach, on peut voir une plaque laissée par des scouts qui se souviennent. 

https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-29.jpg

https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-30.jpg
 
 
-oOo-
 
Le Père Le Tilly, celui par qui et pour qui ce pèlerinage historique eut lieu à la fin du camp de 1949, décéda à Paris le 7 janvier 1979, quelques jours seulement après son grand ami le Père Lefèvre.

https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-30b.JPG

(caveau des frères prêcheurs, cimetière du Montparnasse)
 
Marc Tombarel (1937-2017) deviendra architecte et s'établira à Nice.
 
Pierre Claverie (1938-1996) fut investi CP le 27 juillet 1952, et Ecuyer de France le 25 juillet 1953. "Ecureuil attentif" fut ACT de la St Jacques (12ème Alger) en octobre de la même année puis CT en octobre 1955. Parti en France en 1957 pour des études supérieures, il rejoignit en juillet 1958 le camp d'été de la St Do d'Alger qui se déroulait dans les Alpes. 
 
https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-31.jpg

 On le voit sur cette photo aux côtés du Père Lefèvre et de Max venu voir ses chers p'tits scouts.

C'est cette année là qu'il décida de devenir religieux dominicain. En 1967 il s'établit en Algérie, retrouvant le pays où il était né. Il prit la nationalité algérienne et œuvra sans relâche à un dialogue fraternel et ouvert avec ses frères musulmans. Après le décès du Père Lefèvre en 1978, il revint en France à chaque réunion nationale des Anciens de la St Do d'Alger pour célébrer la messe solennelle.
 
 https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-32.jpg
 
Pierre à sa dernière réunion St Do, le 23 juin 1996
 
Evêque d'Oran, il fut assassiné avec son chauffeur et ami Mohamed le 1er août 1996.
 
Il a été proclamé Bienheureux le 8 décembre 2018.

-oOo-
 
Ami lecteur, toi qui as eu le courage de lire cette litanie de souvenirs jusqu'au bout, nous avons la faiblesse de croire que le scoutisme est l'un de tes centres d'intérêt. Réfléchis à tout ce qu'une simple carte de correspondance, dont on ne voit que le recto, peut raconter avec le concours d'archives accumulées et sauvegardées précieusement.
 
Toi aussi, si tu as des archives scoutes, conserve les. Et le moment venu, veille à ce qu'elles ne soient pas détruites ou dispersées : confie les par exemple au Réseau Baden Powell pour que dans dix ans, dans cinquante ans, dans deux siècles, quelqu'un puisse dire à un jeune intéressé :

"viens, assieds-toi, tu vois cette carte, je vais te raconter : il était une fois..."

-oOo-

Les étendards de la St Do d'Alger ont été confiés à la garde du Musée du scoutisme de Thorey-Lyautey

https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-33b.jpg

https://static.blog4ever.com/2013/12/760037/1949-St-Do-33c.jpg

-oOo-


 




15/02/2019